Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Selene raconte... - Page 7

  • [Livre] Directs du droit

    directs-du-droit.jpg

    Si vous désirez acheter ce livre, vous pouvez cliquer ICI ou sur l'image. Vous serez alors redirigés sur bookwitty. Si vous achetez le livre par ce lien, je touche une petite commission. Cela ne change rien au prix!

     

    Résumé : Recordman des acquittements aux assises, Éric Dupond-Moretti aurait un peu trop tendance, selon ses détracteurs, à faire relaxer tous ses clients. Il nous montre ici que la Justice, elle, à une réelle propension à condamner tous ceux qui paraissent devant elle.

    À travers le récit de plusieurs affaires criminelles dans lesquelles il est intervenu, traitées comme des thrillers dans des chapitres coups de poing, il dénonce les imperfections d'un système qui respecte de moins en moins les droits de la défense.

     

    Auteur : Eric Dupond-Moretti

     

    Edition : Michel Lafon

     

    Genre : Témoignage

     

    Date de parution : 18 janvier 2017

     

    Prix moyen : 18€

     

    Mon avis : Au travers d’affaires qu’il a traité, le ténor du barreau nous fait part de son inquiétude devant une évolution de la justice peu favorable à la défense. Véritable retour en arrière moyenâgeux, les magistrats semblent, pour certains, penser que quelqu’un qui se retrouve aux assises à forcément quelque chose à se reprocher et peu importe si les preuves de sa culpabilité sont des plus légères.
    Ainsi, ils n’hésitent pas à influencer les jurés lors des délibérés, voire à modifier leurs votes quand ils ne leurs conviennent pas. La morale et la religion apparaissent de plus en plus souvent dans les débats au mépris de la règle de droit qui stipule que le droit doit s’affranchir de la morale.
    Les magistrats livrent une véritable guerre aux avocats de la défense, vus comme des traîtres qui défendent les criminels, oubliant que la loi française garanti le droit à la défense à tous, même au pire des criminels. Les magistrats voudraient-ils que les avocats de la défense fassent mal leur office pour leur garantir la condamnation des prévenus ? Qu’en est-il de la maxime : Innocent jusqu’à preuve du contraire ?
    Dans les sept chapitres présentés, on va pouvoir découvrir des pratiques indignes de représentants du droit : tentative d’intimidation, plainte auprès du barreau parce qu’un avocat s’est plaint d’un mauvais comportement, fuite dans la presse, audience devant la cour d’assise d’un homme, mineur au moment des faits et déjà acquitté par la cour d’assise des enfants, condamnation d’un homme pouvant prouver qu’il n’était pas présent sur le territoire français au moment des faits…
    Véritable lanceur d’alerte, Éric Dupond-Moretti met en garde contre cette évolution qui tend à bafouer les droits les plus élémentaires de tout justiciable : un procès équitable et le droit à une défense.

     

    Un extrait : En quatre ans, j’ai encore vu changer le monde que je connais le mieux : celui de la justice. Depuis que j’ai prêté le serment d’avocat, en 1984, ce monde est en révolution perpétuelle, pas forcément pour le meilleur. Les lois, votées à la va-vite et au doigt mouillé, les lois, propulsées dans le code pénal par le vent versatile de l’émotion alors qu’elles devraient résister à cette tornade, les lois se durcissent. Les faits divers successifs modèlent et remodèlent la hiérarchie des crimes : du temps où André Gide siégeait comme juré à la cour d’assises de la Seine-Inférieure, il était plus grave d’incendier une grange que de violer une fille de ferme. Nous étions au début du XXe siècle, avant la Grande Guerre, avant l’acquittement de Raoul Villain, l’homme qui avait assassiné Jaurès en 1914 : le pire des crimes, après la défaite de l’Allemagne, c’était le pacifisme, et la veuve de Jaurès fut même condamnée aux dépens. À la fin des années 1990, quand éclatèrent, en Belgique l’affaire Dutroux, et dans le Pas-de-Calais celle d’Outreau, la pédophilie, communément présentée comme plus grave que l’homicide, était hissée par l’opinion sur la plus haute marche de ce dérisoire podium. Depuis janvier 2015 et la tuerie de Charlie Hebdo, il n’est pas pire abomination que l’attentat islamiste. Peu importe ces échelles éphémères : les appels à la sévérité aveugle (donc injuste) se multiplient ; les établissements pénitentiaires français n’ont jamais été aussi surpeuplés, mais des députés veulent supprimer les aménagements de peine pour certaines catégories de détenus, créer des « Guantánamo à la française » pour des suspects qui n’ont pas été condamnés, transformer la Constitution en blanc-seing pour le tout-répressif. Ce n’est donc plus « surveiller et punir », comme du temps de Michel Foucault, mais punir d’abord pour mieux surveiller, au cas où. La société de ce début de XXIe siècle se met à ressembler à ce qu’avaient imaginé des auteurs de science-fiction comme George Orwell ou Philip K. Dick : j’ai peur.

     

    Beaucoup aimé 4 étoiles.jpg

  • C'est lundi que lisez-vous? #137

    c'est lundi que lisez vous.png

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

     

    Il s'agit de répondre à trois questions:

    Qu'ai-je lu la semaine passée?
    Que suis-je en train de lire?
    Que lirai-je après?

     

    lectures de la semaine passée.jpg

    avec tes yeux.jpg étiquette et espionnage.jpg duelle.jpg

     

    Si les livres que j’ai lus cette semaine vous intéressent, vous pouvez les achetez sur bookwitty en cliquant sur leur image. Je touche une petite commission sur les achats mais cela ne change rien au prix pour vous. Si une image n’ouvre pas une page bookwitty, c’est que le livre n’y est pas encore disponible.

     

    lecture en cours.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    La couleur des sentiments.jpg


    mes prochaines lectures.jpg

    Défi lecture 2017.jpg

    Lire entre 2 défis 2.jpg

    Lire entre 2 défis.jpg


    Et vous, qu'avez-vous lu? Que lisez-vous? Qu'allez vous lire? Dites-moi tout!

  • Le tiercé du samedi #136

    podium.jpg

     

    Rappel du principe: Chaque semaine, le samedi comme son nom l’indique, il conviendra de choisir les trois livres, le trio gagnant, correspondant au thème proposé.

    A la fin de chacun de ces Rendez-vous, j’indiquerai le thème de la semaine suivante.

    Ce Rendez-Vous Livresque a été inspiré de « The Saturday Awards Book » créé par l’Echos de mots, et qui n'existe plus aujourd'hui.

    Comme annoncé la semaine dernière, le thème d'aujourd'hui est:

    Les trois livres ayant pour thème le handicap ou la maladie que vous avez préférés

     

    Si les livres que je vous présente vous intéressent, vous pouvez les achetez sur bookwitty en cliquant sur leur image. Je touche une petite commission sur les achats mais cela ne change rien au prix pour vous.

    Alors pour ma part, le trio gagnant est:

     

     

     coupe de bronze.jpg

    Nos étoiles contraires

     

     

    nos etoiles contraires.jpg

    Suivre des ados atteint du cancer c'est éprouvant et John Green ne cous épargne rien. Je n'ai pu finir ni le livre, ni le film sans fondre en larmes

     

     

     coupe d'argent.jpg

    Journal d'un vampire en pyjama

     

     

    journal d'un vampire en pyjama.jpg

    Mathias Malzieu nous parle de sa maladie, depuis le diagnostic jusqu'au dénouement en passant par ses angoisses, les examens, les frayeurs... Un coup de cœur!

     

     

     coupe d'or.jpg

    Le silence de Mélodie

     

     

    le silence de melodie.jpg

    Melodie est une petite fille exceptionnellement intelligente, mais tout le monde pense qu'elle est stupide sous le prétexte qu'elle est handicapée moteur. Elle ne peut ni marcher, ni parler et tout le monde, pas seulement ses camarades d'école mais aussi les professeurs et les médecins, s'arrête aux apparences pour la juger et la mettre dans une case.



    Pour la semaine prochaine, le thème sera: Les trois livres historique (romancé ou non) que vous avez préférés

    Et n'hésitez pas à laisser en commentaire le lien vers votre propre tiercé du samedi!

  • Book Haul d'octobre et novembre

    book haul.jpg

    Comme mon compte en banque n'est, hélas, pas extensible, j'ai décidé de ne m'autoriser à acheter un livre que quand j'en ai lu trois. Evidemment, ça ne concerne que les livres papier (parce que j'ai un gros stock de livres numérique).
    Du coup, il faut bien avouer que mes book hauls sont moins importants.
    Bon évidemment, cette résolution ne prend pas en compte les achats trimestriels de France loisirs, ni les SP (forcément) et encore moins la descente annuelle de janvier chez Cultura avec les bons de noël du boulot (Quoi? Comment ça y'a plus d'exceptions que de règles?)
    Enfin bref! Voilà donc un tout petit book haul pour les deux derniers mois.

     

    Du côté des SP j'ai reçu un petit pepix de sarbacane et un masse critique

    sarbacane.JPG

    masse critique.JPG
    Deux lectures jeunesses bien sympathiques, surtout Le bois sans dessus dessous qui est vraiment tout mignon.

     

    Puis, j'ai fais mon achat trimestriel chez France Loisirs

    france loisirs.JPG

     

    Enfin, j'ai fait sur Amazon des achats soumis au 3 lus = 1 acheté

    amazon.JPG

    amazon 2.JPG

    Je ne les ai pas encore lu, mais j'ai hâte!

     

    Comme je vous disais, c'est un tout petit book haul, mais avec noël et les bons de noël du boulot, le book haul des mois de décembre et janvier sera sans doute bien plus conséquent!

    Je vous dis donc à dans deux mois pour le prochain book haul, et en attendant, ayez de bonnes lectures!

  • [Livre] La pâtissière de Long Island

    Je remercie Babelio et sa masse critique ainsi que les éditions J'ai lu pour cette lecture

    La pâtissière de Long Island.jpg

    Si vous désirez acheter ce livre, vous pouvez cliquer ICI ou sur l'image. Vous serez alors redirigés sur bookwitty. Si vous achetez le livre par ce lien, je touche une petite commission. Cela ne change rien au prix!

     

    Résumé : Pour l'empêcher de fréquenter l'homme qu'elle aime, le père de Marie décide de l'envoyer aussi loin que possible de leur petit village de Frise orientale : à New York, chez ses deux frères. Avec pour seuls bagages son coeur brisé et la recette secrète de son gâteau au fromage blanc, elle débarque à Brooklyn en ce froid mois de novembre 1932, à la fois fascinée et terrifiée par ce qui l'entoure. Elle est bien loin de se douter de l'incroyable destin que lui réserve le Nouveau Monde.

    Des décennies plus tard, Rona, sa petite-nièce en plein revers professionnel et sentimental, vient lui rendre visite. Marie lui raconte son histoire et lui confie la recette du cheesecake qui doit changer sa vie.

     

    Auteur : Sylvia Lott

     

    Edition : J'ai Lu

     

    Genre : Roman contemporain

     

    Date de parution : 2017

     

    Prix moyen : 8€

     

    Mon avis : J’ai découvert un roman avec une écriture très agréable. Le passé, avec l’histoire de Marie, est écrit à la 3ème personne du singulier et le présent, avec celle de Rona, est à la première personne du singulier, ce qui permet de bien distinguer les parties (même si elles se confondent difficilement).
    Du côté de l’histoire et des personnages, j’ai trouvé que le père de Marie se comporte de manière odieuse. Certes, nous qui connaissons l’Histoire, savons qu’en envoyant sa fille aux USA contre son gré en 1932, il lui a permis de ne pas être en Allemagne lors de la montée en puissance d’Hitler et de la seconde guerre mondiale, mais ses raisons pour l’éloigner sont lamentables.
    Bien entendu, il décide de qui, de ses enfants, va reprendre son travail, sans se préoccuper une seconde de leurs envies.
    Marie m’a énervée à ce moment-là. Quand elle prend le bateau, elle se dit que le ressentiment enfoui vaut mieux qu’une crise ouverte. C’est encore une manière pour l’autre partie d’avoir la conscience tranquille et de se dire que si elle ne proteste pas c’est qu’au fond d’elle, elle sait que son père à raison.
    La vie aux USA est dépaysante. D’un côté, il y a ses frères, surtout son frère aîné, Willi, qui tente d’avoir la même autorité que son père sur sa sœur sans y parvenir, de l’autre il y a toutes les possibilités qui s’offrent à elle.
    Marie va se construire une nouvelle vie, avec l’aide d’une recette secrète de cheesecake qui va faire sa réputation et entrainer bien des choses, positives ou non.
    C’est cette recette qui fait le lien entre Marie et Rona, sa petite-nièce qui vit des instants difficiles en 2003. Venue rendre visite à sa grand-tante, celle-ci est en pleine reconstruction après des échecs tant professionnels que sentimentaux.
    Si elle ne croit pas vraiment au « pouvoir » du cheesecake, elle va être passionnée par l’histoire de la vie de Marie. Et prendre exemple sur elle pour se reconstruire.
    Le secret du cheesecake m’a obsédé toute ma lecture ! A chaque page, j’espérais qu’on saurait enfin ce qui faisait sa particularité.
    Rona est moins présente que Marie mais son histoire est tout aussi intéressante. Cela dit, c’est clairement l’histoire de Marie qui fait tout l’intérêt du roman. Certains passages de la fin m’ont un peu attristée, mais on pouvait s’y attendre et ce sentiment de tristesse s’évanoui vite.
    J’ai dévoré ce livre de près de 600 pages en moins d’une journée !

     

    Un extrait : « Reste donc avec nous, Rona », m’a prié tante Marie le troisième jour. Elle était assise avec son frère pour le thé de l’après-midi dans la véranda couverte. « C’est bien qu’une autre personne de la famille connaisse les vieilles histoires, quand nous ne serons plus là. »

    J’ai pris place dans un confortable fauteuil en rotin.

    « Nous parlions à l’instant de la famille d’Imke Wilken. »

    J’ai haussé les épaules : « Je ne la connais pas. »

    Après tout j’avais grandi dans une ville à vingt kilomètres de Südrhauderfehn, dans laquelle mes parents avaient une entreprise textile, et je n’étais toujours qu’en visite ou en vacances chez mes grands-parents, dans la maison des parents de ma mère – ce qui me convenait tout à fait.

    « Les Wilken », a insisté mon grand-père comme si je devais m’en souvenir, « ce sont ceux dont la maison, au cœur du marais, tombe en ruine !

    – Ah ! » Cela fit tilt. « Cette étrange famille qui vit totalement à l’écart et dont la maison ne tient plus que grâce au lierre… C’est d’eux que tu parles ?

    – Tout à fait. Ils ont perdu une fille, a expliqué tante Marie, Imke, c’était son nom.

    – C’est pour cela que ses parents et ses sœurs sont devenus si étranges, a ajouté Papi.

    – J’ai connu Imke, elle était dans la même classe que moi, nous avons chanté ensemble dans la chorale, a précisé ma grand-tante.

    – La famille n’a jamais surmonté ça. Cela devait être au début des années trente. L’été avant que tu ne partes en Amérique, non ? »

    Le regard grave de Tante Marie se perdait dans un lointain imaginaire. « Je me souviens très bien de ce jour, a-t-elle dit posément. Je sais même que c’était un mardi, un mardi de juin 1932…

    – …et tu étais amoureuse du p’tit maît’ d’école. »

    Tante Marie a acquiescé.

    Beaucoup aimé 4 étoiles.jpg

  • Mes sorties du mois #27

    decembre.jpg

    Chaque mois voit son lot de sorties, que ce soit en livres ou en films. 
    Chaque 1er mercredi du mois, je vous donnerai les sorties, parmi celles qui ont retenues mon attention.
    Voyons ce qui nous attend d'intéressant ce mois-ci!

     
    Que ce soit les livres ou les films, je vous laisse aller sur booknode ou allociné pour découvrir résumés et/ou bandes annonces.

     

    sorties du mois livres.jpg

    Les sorties grand format:

    qui-a-embrasse-le-pere-noel----1001538-264-432.jpg

    sur-le-bout-des-doigts-979295-264-432.jpg


    Les sorties poche:

    a-cause-de-mademoiselle-bridgerton-995264-264-432.jpg

     

     

    sorties du mois films.jpg

    1292476.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

    5139614.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

     

    Et vous? Vous avez repéré des sorties intéressantes pour ce mois de décembre?

  • [Livre] Le bois sans dessus dessous et autres histoires conthées

    Le bois sans dessus dessous.jpg

    Si vous désirez acheter ce livre, vous pouvez cliquer ICI ou sur l'image. Vous serez alors redirigés sur bookwitty. Si vous achetez le livre par ce lien, je touche une petite commission. Cela ne change rien au prix!

     

    Résumé : À travers dix contes, les héros du Bois Sans Dessus Dessous nous emmènent dans des aventures gourmandes. Loirs, hérissons, grenouilles, chauve-souris : tous ont en commun le thé, qui sert de fil rouge à travers leurs différentes histoires. Ces petites contes initiatiques bien ciselés abordent des thèmes aussi variés que le vivre ensemble, la timidité ou encore l’acceptation de soi.

     

    Auteur : Clémentine Ferry

     

    Edition : éditions du lumignon

     

    Genre : Jeunesse

     

    Date de parution : 3 octobre 2017

     

    Prix moyen : 15€

     

    Mon avis : Le bois sans dessus dessous est un tout petit livre de 88 pages comportant 10 histoires mettant en scène les petits animaux de la forêt et le thé. Chaque histoire fait ainsi moins de 10 pages, ce qui est une longueur parfaite pour une histoire du soir : ni trop longue pour les parents, ni trop courte pour les enfants.
    Pour ma part, j’ai reçu ce livre en SP lors de la masse critique jeunesse de Babelio, mais je trouve le prix un peu excessif. 15€ pour un si petit livre, broché, illustré en noir et blanc, même si les histoires sont originales et mignonnes et que les dessins sont très beaux, je trouve que c’est élevé. Ce prix-là, je le vois plus sur un album d’au moins 150 pages, de la taille d’une BD, avec des pages d’illustrations et une couverture rigide.
    Mais je suppose que le fait que la maison d’édition n’est pas une grosse structure explique que le prix soit un peu élevé, ils ne doivent pas écouler autant de stock qu’une grosse maison d’édition.
    Je comprends tout à fait les contraintes de la maison d’édition, mais bon, j’ai aussi les miennes et n’ayant pas un gros salaire, il est évident que pour le même pris, entre un roman de 500 pages et un livre de 88p, mon choix sera vite fait.
    Dans le bois sans dessus dessous, tous les animaux ont une histoire avec le thé : du loir sujet au vertige, propriétaire d’un salon de thé volant, à la reinette qui a peur de l’eau, en passant par la petite chauve-souris qui n’aime pas le thé contrairement à sa nombreuse famille ou au renard, maître zen, qui aime à méditer près de la plantation de thé, au grand dam des gardiens, tous ont une relation particulière avec le breuvage ancestral.
    Chacun des héros de ces petites histoires a un nom de plante dont la particularité est expliquée dans un petit lexique à la fin du livre : Menthe, Saule, Pissenlit, Hellébore… chacun a des propriétés bénéfiques…ou non.
    A travers les aventures et petites mésaventures, le jeune lecteur va découvrir qu’il y a une solution au vertige, à la timidité, à la vue qui baisse, que le deuil, s’il est douloureux, et plus facilement acceptable si on se serre les coudes, qu’une catastrophe naturelle peut être surmontée si chacun vient en aide à son prochain…
    Il va apprendre l’importance de la confiance en soi et de l’acceptation de soi et des autres. Et, pourquoi pas, peut être en profitera-t-il pour s’initier au thé et à tous ses bienfaits.

     

    Un extrait : Le bois sans dessus dessous accueillait une nouvelle famille de chauve-souris. Saule le Loi leur avait trouvé une demeure perchée tout en haut d’un hêtre.
    Myrte, la matriarche, avait décidé d’organiser un goûthé costumé pour présenter sa famille à toute la communauté du Bois. Voyez-vous, chez les chauves-souris le thé était sacré et chacune avait des goûts très précis en la matière. Il fallait donc faire très attention à ce que l’on servait… Et à qui !

    Et pour époustoufler la société chauve-souris, quoi de plus original que de prendre le thé au beau milieu des nuages !

    Myrte comptait bien organiser le plus épatant des goûthé, mais il lui fallait cacher un bien gênant secret : la timide Hellébore, sa petite dernière, n’aimait pas le thé…

    Le jour J, on se pressa au bal costumé de la famille fraîchement installée. Les chauves-souris avaient revêtu leurs plus beaux costumes et la forêt resplendissait de milliers de couleurs. Les nuages servaient pour l’occasion de salle de réception et on félicita les hôtes pour la délicate décoration et la délicieuse nourriture. Tout se passait à merveille !

    N’ayant pas eu d’autre choix que de suivre ses parents, Hellébore resta cachée sous la table pendant tout le repas.
    Elle grignota le peu que son grand frère Houx lui glissait en douce sous la table. Elle entendait les rires des adultes et les jeux des plus jeunes, mais sa grande timidité l’empêchait de participer à la fête.

     

    Beaucoup aimé 4 étoiles.jpg

  • C'est lundi que lisez-vous? #136

    c'est lundi que lisez vous.png

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

     

    Il s'agit de répondre à trois questions:

    Qu'ai-je lu la semaine passée?
    Que suis-je en train de lire?
    Que lirai-je après?

     

    lectures de la semaine passée.jpg

     

    philtres et potions.jpg le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steack hache.jpg l'échange.jpg

     

    Si les livres que j’ai lus cette semaine vous intéressent, vous pouvez les achetez sur bookwitty en cliquant sur leur image. Je touche une petite commission sur les achats mais cela ne change rien au prix pour vous. Si une image n’ouvre pas une page bookwitty, c’est que le livre n’y est pas encore disponible.

     

    lecture en cours.jpg

    avec tes yeux.jpg

    mes prochaines lectures.jpg

    prévision 1.jpg

    prévision 2b.jpg

    prévision 3.jpg

    Défi lecture 2017.jpg


    Et vous? Quel est votre bilan pour cette semaine?

  • Bilan de lecture de novembre 2017

    Bilan lecture.jpg


    En novembre, j'ai lu 13 livres pour un total de 5309 pages

     

    Comme toujours, commençons par les SP

    Le bois sans dessus dessous.jpg
    Le bois sans dessus dessous, envoyé par les éditions du Lumignon, était une excellente lecture; Le grand magasin fluo, envoyé par les éditions sarbacane, est une aventure sympathique, et Le jour où mon pénis est tombé, qui m'a été directement envoyé par son sympathique auteur, a un gros potentiel

     

    J'ai ensuite pioché allègrement dans ma PAL, ma seule"contrainte" étant que les livres entrent dans mes divers challenges, ce qui n'est pas difficile.

    caraval.jpg

    king's cage.jpg

    philtres et potions.jpg
    J'ai eu bon nombre de bonnes lectures, et même de très bonnes lecture. Avec seulement une déception avec le Nom de la Rose

    forbidden.jpg
    Et un coup de cœur!

     

    Côté films, je suis assez contente car j'ai vu tous ceux que j'avais prévu de voir.

    Avatar affiche.jpg

    Un mariage de rêve affiche.jpg


    Un petit mois! L'arrivée du froid me fait carrément hiberner et je m'estime heureuse quand j'arrive à lire quelques chapitres chaque jour.
    Mais tout de même, mon challenge d'automne se déroule bien puisque sur 33 livres à lire, il ne m'en reste que deux à lire d'ici au 21 décembre! Et seulement 3 pour terminer le challenge défi lecture 2017 qui lui court jusqu'au 31 décembre.

    Et vous? Quel est votre bilan de novembre?
    Dites-moi tout et à dans un mois pour le prochain bilan!

  • Le tiercé du samedi #135

    podium.jpg

     

    Rappel du principe: Chaque semaine, le samedi comme son nom l’indique, il conviendra de choisir les trois livres, le trio gagnant, correspondant au thème proposé.

    A la fin de chacun de ces Rendez-vous, j’indiquerai le thème de la semaine suivante.

    Ce Rendez-Vous Livresque a été inspiré de « The Saturday Awards Book » créé par l’Echos de mots, et qui n'existe plus aujourd'hui.

    Comme annoncé la semaine dernière, le thème d'aujourd'hui est:

    Les trois phrases qui vous ont le plus marquées dans vos trois dernières lecture (1 livre = 1 phrase)

     

    Si les livres que je vous présente vous intéressent, vous pouvez les achetez sur bookwitty en cliquant sur leur image. Je touche une petite commission sur les achats mais cela ne change rien au prix pour vous.

    Alors pour ma part, le trio gagnant est:

     

     

     coupe de bronze.jpg

    Un soir d'hiver pas comme les autres, Tilleul apprit que la ténacité est la meilleure des alliées pour faire comprendre aux autres que l'on est passionné...

     

     

    Le bois sans dessus dessous.jpg

     

     

     

     coupe d'argent.jpg

    Je rentrai chez moi avec un lot et me préparai à l’impact de Mister, mon chat de gouttière. En général, dès que je passe la porte de mon appartement, il se lance dans une attaque suicide contre mes tibias.

     

     

    philtres et potions.jpg

    Ça me fait tellement penser à la mienne quand je rentre tard!

     

     

     coupe d'or.jpg

    On pouvait donc aussi trouver le bonheur quand le rêve de votre vie se brisait

     

     

    le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steack hache.jpg

     



    Pour la semaine prochaine, le thème sera: Les trois livres ayant pour thème le handicap ou la maladie que vous avez préférés

    Et n'hésitez pas à laisser en commentaire le lien vers votre propre tiercé du samedi!