Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rendez-vous livresques

  • Premières lignes #38

    Premières lignes.jpg

    Premières lignes est un rendez-vous livresque mis en place par Aurélia du blog Ma lecturothèqueLa liste des participants est répertoriée sur son blog (Si ce n’est que son rdv est le dimanche et que je mettrai le mien en ligne chaque samedi).
    Le principe est de, chaque semaine, vous faire découvrir un livre en vous en livrant les premières lignes.
    Pour ma part, j’ai décidé de vous faire découvrir mes coups de cœurs !

     

    Cette semaine, je vous présente Où passe l'aiguille de Véronique Mougin dont vous pouvez lire ma chronique ICI.

    Où passe l'aiguille.jpg

    Elle est venue de très loin, peut-être même de Chine, par on ne sait quelle bizarrerie d’aiguillage, par un contresens pugnace – Kiss n’habille que l’homme – l’improbable soie s’est glissée dans l’une des mailles rétrécies par la guerre, bien trop tard. Elle aurait mérité une caresse après ce long voyage mais une fois arrivée chez nous, mon père l’a déballée sans façon. Il a coincé le premier mètre sur la table de coupe, sous ses deux mains bien à plat, comme avant, comme s’il allait dégainer sa craie et finir de mater cette sauvage bientôt transformée en doublure de veston. Il l’a scrutée longuement, par habitude sans doute, de haut en bas, dessus dessous, puis dans un soupir repliée d’un coup sec et ligotée dans son papier gris. On ne voit plus maintenant le tissu fluide et brillant, juste aux deux extrémités du rouleau un faisceau de nacre et de reflets comprimés. C’est dommage.
    Une fois libérée, l’étoffe ondule en crans souples et froissés. Chaque pan déroulé est une vague qui s’élève, miroite puis s’écroule. Le sol finit par disparaître sous un océan de plis et de replis – ça passe le temps et c’est joli. Par chance, le placard à rouleaux de mon père n’a pas encore été entièrement vidé. Un coup de couteau sur la ficelle et le coton inonde la pièce à son tour, puis le drap de laine, la toile, la mer monte, à l’abordage ! Le carton plein de papiers d’emballage fait mon navire. Gaby grimpe sur la table, il s’empare du mètre de bois. Cet avorton ose me défier ? J’empoigne la plus longue paire de ciseaux. Le combat fratricide fait rage au milieu des flots. L’ennemi est petit mais tenace, il me porte un coup sévère – rafale de bobines en pleine trogne. Je réplique et sacrifie la boîte d’épingles qui éclate sur son front. Les pointes s’éparpillent par dizaines dans l’écume des lames du parquet.
    — Épingles renversées, signe de malchance, annône mon frère.
    — Arrête de répéter les conneries de papa et bats-toi, minus !
    — Tu vas voir ce que tu vas prendre, grand con.
    Mais l’odieux nain n’ose plus avancer à cause des épingles, voilà ce qu’il en coûte de s’attaquer pieds nus à son aîné. Il s’abrite derrière le buste mannequin, je flanque cette proue par terre d’un coup de talon. Défait, mon ennemi ancestral chouine comme le bébé qu’il est. Victoire de l’expérience, de la force et de la ruse ! Soudain, dans le couloir, une galopade : il est temps de trouver refuge sur les hauteurs.
    Dans quelques secondes, j’aurai enjambé la fenêtre et, du haut de mon arbre, j’entendrai un long rugissement, à mi-chemin entre le cri de la mouette enragée et le râle sifflant du cachalot blessé. Tout le quartier l’entendra, d’ailleurs – Herman Kiss a la colère sonore. Ma mère arrivera, discrète comme toujours, pour apaiser la furie de mon père et ranger le champ de bataille navale. Elle ramassera les bobines tombées à terre, et les épingles, et les tissus, sans trop soupirer. Au pire, elle dira :
    — C’était vraiment le moment…
    Ce n’est le moment de rien, de toute façon, ni de se battre, ni de jouer, ni même de parler ou de bouger une oreille : les Allemands nous ont envahis avant-hier. La Hongrie, maintenant, c’est chez eux. Personne ne sait ce qu’ils vont faire de nous, nous exproprier, nous déplacer peut-être, tout le monde se perd en conjectures. Je ne suis pas comme la soie, moi, je n’ai jamais été très loin. Si nous partons vraiment, ce sera mon premier voyage. Nos affaires déjà se font la malle, l’oncle Oscar est parti hier avec la montre de mon père et les velours. Ce soir il viendra chercher la laine et le coton, la soie inattendue, il veut tout prendre et tout cacher, même le mètre et la paire de ciseaux. Il a peur des réquisitions, des pillages. Mon père résiste : d’accord pour mettre les tissus à l’abri mais il n’est pas question que sa chère machine à coudre, sa Pfaff dernier cri, ce bijou technologique né de l’alliance féconde de la mécanique et du progrès, quitte la maison sans lui.
    — Il te resterait toujours tes aiguilles, suggère ma mère.
    Mais les aiguilles n’ont pas de crochet rotatif, elles ne transpercent pas le cuir comme du beurre. La Pfaff 130, si. Problème de la modernité : en cas de départ précipité, elle ne tient pas dans la poche.

     

    Alors, tentés?

  • C'est lundi que lisez-vous? #195

    c'est lundi que lisez vous.png

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog I believe in Pixie Dust.

     

    Il s'agit de répondre à trois questions:

    Qu'ai-je lu la semaine passée?
    Que suis-je en train de lire?
    Que lirai-je après?

     

    lectures de la semaine passée.jpg

    Un palais de cendres et de ruine.jpg tu devras choisir.jpg

    le professeur.jpg everlasting.jpg

     

    lecture en cours.jpg

    le plus bel endroit du monde est ici.jpg

     

    mes prochaines lectures.jpg

    Je ne vous partage que la PAL pour le Valentine's day challenge. Retour de la PAL classique en mars!

    amis et rien de plus.jpg couv21396030.jpg couv45332902.jpg

    diabolic T02.jpg eleanor & park.jpg everlasting.jpg

    everything everything.jpg la terre du bout du monde.jpg L'anti magcien T01.jpg

    le professeur.jpg My dilemma is you.jpg toute la vérité sur ella black.jpg

    Un palais de cendres et de ruine.jpg

     

    Et vous, que lise vous?

  • Premières lignes #37

    Premières lignes.jpg

    Premières lignes est un rendez-vous livresque mis en place par Aurélia du blog Ma lecturothèqueLa liste des participants est répertoriée sur son blog (Si ce n’est que son rdv est le dimanche et que je mettrai le mien en ligne chaque samedi).
    Le principe est de, chaque semaine, vous faire découvrir un livre en vous en livrant les premières lignes.
    Pour ma part, j’ai décidé de vous faire découvrir mes coups de cœurs !

     

    Cette semaine, je vous présente Pourvu que la nuit s'achève de Nadia Hashimi dont vous pouvez lire ma chronique ICI.

    Pourvu que la nuit s'achève.jpg

    SANS DOUTE AI-JE MA PART DE RESPONSABILITÉ DANS CE CHAOS SANGLANT. COMMENT POURRAIT-IL EN être autrement ? Je vivais avec cet homme. J’assaisonnais la nourriture à son goût. Je lui frottais le dos. Je le traitais comme une épouse doit traiter son mari.
    Lui aussi faisait des choses pour moi. Il fredonnait pour m’apaiser, entre le chant et l’excuse, dès que j’éprouvais une vive contrariété. Ma colère ne tardait pas à s’éteindre. La façon dont ses sourcils dansaient, dont sa tête se balançait… Il était la glace venant à bout du feu de mes humeurs. Je me blottissais contre lui pour le plaisir de sentir son souffle me chatouiller la nuque.
    Et dire que tout cela devait prendre fin à quelques mètres à peine de notre lit conjugal. À quelques mètres de l’endroit où un sang impie avait déjà coulé. Notre petite cour, avec son rosier, sa corde à linge, fut le théâtre, l’année dernière, d’un véritable carnage. Je crains pour la santé mentale des roses, qui ont encore l’audace d’y fleurir.
    Leur rouge profond serait du plus bel effet sur une tombe. Cette pensée est-elle étrange ?
    Je crois que la plupart des femmes imaginent la mort de leur époux, soit parce qu’elles la redoutent ou l’attendent. C’est inévitable. On se demande quand et comment cela arrivera.
    J’avais imaginé mille morts différentes pour mon mari : en vieil homme entouré de ses enfants, ou bien abattu d’une balle par des insurgés, s’écroulant les deux mains sur le cœur, ou encore frappé par la foudre en se rendant là où il n’aurait pas dû. Cette dernière version était ma préférée. Allah, pardonne mon imagination débridée. J’ai hérité cette charmante manie de ma mère. La foudre aurait été tellement plus simple pour tout le monde : un éclair soudain et poétique fendant le ciel. Une fin douloureuse, mais brève.
    Toute souffrance m’est insupportable.
    Non, je n’ai jamais imaginé la mort de mon mari telle qu’elle s’est produite, mais que peut une épouse ? Les orages ne surviennent jamais lorsqu’on a besoin d’eux.
    Depuis l’adolescence, je maîtrise mes émotions en mettant les mots en vers, en créant de l’ordre et du rythme dans ma tête quand mon univers en est privé. Aujourd’hui encore, dans le triste état où je me trouve, un poème me vient.
     
    De toute ma hauteur, mon époux bien-aimé jamais ne me vit
    Car me tourner le dos fut l’affront qu’il me fit.

     

    Alors, tentés?

  • Mes sorties du mois #41

    février.jpg

    Chaque mois voit son lot de sorties, que ce soit en livres ou en films. 
    Chaque 1er mercredi du mois, je vous donnerai les sorties, parmi celles qui ont retenues mon attention.
    Voyons ce qui nous attend d'intéressant ce mois-ci!

     
    Que ce soit les livres ou les films, je vous laisse aller sur booknode ou allociné pour découvrir résumés et/ou bandes annonces.

     

    sorties du mois livres.jpg

    dividing-eden-tome-2-le-royaume-des-vents-1137908-264-432.jpg jackaby-tome-2-sur-les-traces-de-la-bete-851528-264-432.jpg l-academie---tome-1-1143107-264-432.jpg

    la-cite-du-ciel-tome-1-1144985-264-432.jpg la-cle-du-coeur-1145976-264-432.jpg la-faim-et-la-soif-1148337-264-432.jpg

    le-conteur-1143844-264-432.jpg le-gang-des-prodiges-tome-2-archenemies-1072801-264-432.jpg les-amants-du-presbytere-856989-264-432.jpg

    lieutenant-eve-dallas-tome-45-secrets-in-death-1156255-264-432.jpg oxygene-1154074-264-432.jpg un-palais-de-cendres-et-de-ruines-1124724-264-432.jpg

     

    sorties du mois films.jpg

    0178802.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 1510496.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 1699288.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

    1716356.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 4823925.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

     

    Et vous? Vous avez repéré des sorties intéressantes pour ce mois de février?

  • Book haul nov - dec 2018 et Janvier 2019

    book haul.jpg

    En novembre et décembre, je n'ai pas fait beaucoup d'achats ou reçu beaucoup de livres.

    En novembre j'ai du faire mon achat trimestriel France Loisirs (oui je sais, les trimestres sont très courts chez moi ^^)

    novembre france loisirs.JPG

    Et, au cours du Pumpkin Challenge, on m'a parlé d'un livre qui m'a fait très envie et que j'ai trouvé d'occasion

    novembre priceminister.JPG

     

    En décembre, je n'ai pas acheté de livres, mais j'en ai reçu quelques uns à Noël

    Déjà, de mes copines Yas et Vio, j'ai reçu un roman auto-édité (écrit par un auteur de fanfiction que suit Yas). Il a de bonnes critiques. Je ne suis pas très portée sur les romances homosexuelles, mais on verra bien

    décembre noel yas et vio.JPG

    Et ma meilleure amie, m'en a offert aussi quelques uns

    décembre noel Marie.JPG

    Voilà pour finir 2018

     

    Puis vint janvier...

    Alors, c'est vrai, j'achète des livres toute l'année. Mais bon, je me montre relativement raisonnable (oui,parfaitement, je suis raisonnable!!)
    Mais alors en janvier... je balance le terme raisonnable et tous ses synonymes dans le fossé... Oui...carrément... je suis comme ça moi...
    Bon, j'avoue quand même que cette année... j'ai pas fait semblant...

    Déjà, j'ai commencé mes vacances de janvier en allant faire une descente chez Cultura

    J'y ai acheté: des BD

    janvier cultura BD.JPG

    Des romans

    janvier cultura livres.JPG

    Un manga

    janvier cultura manga.JPG

    Et puis, parce que je n'étais pas satisfaite, vu que je me suis entendu dire: Ah non mais c'est hyper vieux ça!
    alors non, autant en emporte le vent, c'est vieux; Le dernier magicien, c'est sorti en septembre. On ne peut décemment pas dire que 4 mois, c'est vieux! 
    Enfin Bref!

    Donc, insatisfaite, disais-je, j'ai continué mon périple vers France Loisirs

    janvier france loisirs.JPG

    Et puis, rentrant chez moi, je surfe innocemment sur internet (on est à l'abri nulle part!) et je me rappelle soudain que je voulais découvrir une nouvelle maison d'édition: Inceptio

    Et donc voilà je découvre (quoi, vous connaissez un autre moyen de découvrir une maison d'édition vous?)

    janvier inceptio.JPG

    Après un petit tour sur priceminister pour trouver quelques livres que je ne trouvais pas ailleurs (ou que je trouvais, certes, mais là ils étaient état neuf et moins cher... j'économise moi, msieur-dames)

    janvier Priceminister 2.JPG

    janvier priceminister 1.JPG

    Et ne voilà-t-il pas que je me rend compte que sur Décitre, ils font des soldes sur les livres! Bon certes, il a fallut que je complète avec des livres non soldés pour ne pas payer de frais de port (quand je vous dis que je suis une victime du système)

    janvier decitre.JPG

    Et il y a quelques jours seulement, Lise Antunes Simoes, m'a contacté pour me proposer de lire son nouveau roman. Elle me laissait le choix entre le format papier et le format epub et j'ai choisi ce dernier pour plus de commodités

    janvier epub envoyé par l'auteur.jpg

     

    Alors là, vous vous dites: bah ça va, c'est pas excessif (si, si, si, vous vous le dites). Ben c'est que vous ne savez pas qu'avant mes vacances, qui ont commencé le 7 janvier, il y a eu une semaine ENTIERE! Et que ça laisse le temps d'aller faire un tour en ville. Et pour aller en ville, moi, je prends le métro. Et le métro me laisse pile devant Gibert. Franchement, comment voulez vous qu'on s'en sorte quand tout est fait pour vous faire succomber, hein?
    Alors? Ben oui, évidemment, je suis allée à Gibert!

    janvier gibert 1.JPG

    janvier gibert 2.JPG

    janvier gibert 3.JPG

    janvier Gibert bd.JPG

     

    Voilà, là, vraiment, c'est tout! Enfin, jusqu'au mois prochain!

    Mais ce sera nettement plus raisonnable

    Je suis allée récupérer le terme dans le fossé!

     

     

     

  • C'est lundi que lisez-vous? #194

    c'est lundi que lisez vous.png

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog I believe in Pixie Dust.

     

    Il s'agit de répondre à trois questions:

    Qu'ai-je lu la semaine passée?
    Que suis-je en train de lire?
    Que lirai-je après?

     

    lectures de la semaine passée.jpg

    coeur battant.jpg eve dallas 20.jpg le livre des choses perdues.jpg

     

    lecture en cours.jpg

    Un palais de cendres et de ruine.jpg

     

    mes prochaines lectures.jpg

    PAL courante:

    couv16801811.jpg couv31315904.jpg couv38949982.jpg

    couv49699084.jpg couv55623222.jpg couv66429892.jpg

    eve dallas 19.jpg eve dallas 20.jpg La renaissance de Pemberley.jpg

     

    PAL du Valentine's day challenge:

    amis et rien de plus.jpg couv21396030.jpg couv45332902.jpg

    diabolic T02.jpg eleanor & park.jpg everlasting.jpg

    everything everything.jpg la terre du bout du monde.jpg L'anti magcien T01.jpg

    le professeur.jpg My dilemma is you.jpg toute la vérité sur ella black.jpg

    Un palais de cendres et de ruine.jpg

     

    Et vous? Que lisez-vous?

  • Premières lignes #36

    Premières lignes.jpg

    Premières lignes est un rendez-vous livresque mis en place par Aurélia du blog Ma lecturothèqueLa liste des participants est répertoriée sur son blog (Si ce n’est que son rdv est le dimanche et que je mettrai le mien en ligne chaque samedi).
    Le principe est de, chaque semaine, vous faire découvrir un livre en vous en livrant les premières lignes.
    Pour ma part, j’ai décidé de vous faire découvrir mes coups de cœurs !

     

    Cette semaine, je vous présente La mer en hiver de Susanna kearsley dont vous pouvez lire ma chronique ICI.

    la mer en hiver.jpg

    Ce n’était pas un hasard. Rien de tout cela n’était arrivé par simple hasard.
    Je l’appris plus tard ; même si j’eus du mal à accepter cette évidence quand elle me frappa, car j’avais toujours cru fermement à l’autodétermination. Jusque-là, ma vie avait semblé corroborer cette idée – j’avais choisi certaines voies qui m’avaient menée à certaines fins, toutes positives, et je considérais les quelques contretemps rencontrés le long de la route non comme de la malchance, mais comme de simples fruits de mon jugement imparfait. Si j’avais dû choisir un credo, j’aurais opté pour ces deux vers du poète William Henley, vibrants de courage : Je suis maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme.
    Ainsi, lorsque tout commença en ce matin d’hiver, quand j’allai chercher la voiture que j’avais louée et que je quittai Aberdeen pour me diriger vers le nord, l’idée que quelqu’un d’autre puisse être à la barre ne m’effleura pas une seconde.
    Je croyais sincèrement que m’éloigner de la route principale pour emprunter celle qui longeait la rive découlait de ma propre décision. Sans doute pas la meilleure décision qui soit, d’ailleurs, étant donné que les routes étaient bordées de la neige la plus épaisse qui s’était abattue sur l’Écosse depuis quarante ans, et que l’on m’avait avertie des risques de dérapages et de retards. La prudence et le fait que j’aie un rendez-vous auraient dû m’inciter à rester sur la route principale, plus sûre, mais le petit panneau indiquant « Route côtière » me fit dévier.
    Mon père me disait toujours que j’avais la mer dans le sang. J’étais née et j’avais grandi sur la côte de la Nouvelle-Écosse, et je n’avais jamais pu résister à l’attrait des vagues. Alors, quand la route principale tourna vers l’intérieur des terres, je préférai bifurquer à droite et emprunter la voie côtière.
    Je ne pourrais pas dire à quelle distance je me trouvais lorsque j’aperçus sur les falaises le château en ruine, une ligne d’obscurité dentée se détachant sur un ciel nuageux, mais dès l’instant où je le vis, je fus captivée et accélérai. Je ne prêtai aucune attention aux grappes de maisons se dressant sur mon passage et sentis une pointe de déception lorsque la route repartit dans la direction opposée. Mais ensuite, derrière un bois touffu, la route tourna de nouveau et il surgit devant moi : un château sombre abandonné, s’élevant au milieu des champs enneigés qui s’étendaient entre la route et le bord de la falaise, comme pour en interdire l’accès.

     

    Alors, tentés?

     

  • Bilan de janvier 2019

    Bilan lecture.jpg

     

    En janvier j'ai lu 17 livres, dont 1 BD, 1 manga et 15 romans pour 6043 pages lues 

    Avec 15 jours de vacances, j'ai pu faire le plein de lecture, de séries et de films!

     

    Coté lecture, j'ai continué à lire la PAL que j'avais prévue pour le Cold Winter Challenge

    coup de foudre sous la neige.jpg flocons d'amour.jpg Je sais qui tu es.jpg

    La disparue de la cabine n°10.jpg Les orphelins du grand nord.jpg marquée à vie.jpg

    Quand la neige danse.jpg Tout ce que je veux pour noel.jpg

    Mais j'ai quand même aussi eu le temps pour quelques petites lectures hors challenge

     anita blake 26.jpg coeur battant.jpg couv52695668.jpg

    eve dallas 19.jpg eve dallas 20.jpg La renaissance de Pemberley.jpg

    poison.jpg Tout ce que je veux pour noel.jpg

    Et pour faire une pause entre deux romans, j'ai aussi lu une BD et un manga

    Ma vie avec un scientifique.jpg bride stories T02.jpg

     

    Coté écrans, j'ai d'abord eu le temps et l'envie de me plonger dans des films (j'espère que cette envie continueras tout au long de l'année)

    descendants.jpg descendants 2.jpg deux gouttes d'eau.jpg

    hotel transylvanie.jpg http___www.cinecoulisses.fr_content_raiponce_raiponce_mariage_affiche.jpg Pirates des caraibes 5.jpg

    Et, il faut bien avouer que je me suis totalement plongée dans les séries, ce mois-ci!

    Aurora Teagarden.jpg enquêtes gourmandes.jpg la boutique des secrets.jpg

    profilage saison 9.jpg scarlett.jpg the handmaid's tale saison 2.jpg

    Coté privé, j'ai (enfin) trouvé des Tote bag qui ressemblaient à quelque chose

    Tote bag 1.JPG Tote bag 2.JPG

     

    Et enfin côté découverte, je vous parle ce mois-ci du Black Bird Coffee que je vous laisse découvrir en photo

    Ouvert du mardi au dimanche, du petit déjeuner au goûter en passant par de délicieux plats du jour pour le midi, il fait aussi brunch les samedi et dimanche à partir de 10h30

    20190119_140722.jpg

    20190119_120948.jpg

    20190119_120938.jpg

    20190119_120856.jpg

    20190119_120916.jpg

    20190119_120907.jpg

    20190119_121003.jpg

    20190119_121715.jpg

    photo du buffet sucré à venir

     

    Black Bird Coffee
    92, cours Julien
    13006 Marseille

    Réservations par texto au 06 64 00 19 31

    Page facebook: https://www.facebook.com/BBCMarseille/

     

    Et voilà, c'est tout pour ce mois-ci! On se retrouve début mars pour le bilan de février!

  • C'est lundi que lisez-vous? #193

    c'est lundi que lisez vous.png

     

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog I believe in Pixie Dust.

     

    Il s'agit de répondre à trois questions:

    Qu'ai-je lu la semaine passée?
    Que suis-je en train de lire?
    Que lirai-je après?

     

    lectures de la semaine passée.jpg

    La renaissance de Pemberley.jpg anita blake 26.jpg

    eve dallas 19.jpg poison.jpg

     

    lecture en cours.jpg

    coeur battant.jpg eve dallas 20.jpg

    mes prochaines lectures.jpg

    Durant le mois de février, je participe au Valentine Day Challenge. J'ai donc établi une PAL exprès pour ce challenge.

    amis et rien de plus.jpg couv21396030.jpg couv45332902.jpg

    diabolic T02.jpg eleanor & park.jpg everlasting.jpg

    everything everything.jpg la terre du bout du monde.jpg L'anti magcien T01.jpg

    le professeur.jpg My dilemma is you.jpg toute la vérité sur ella black.jpg

    Un palais de cendres et de ruine.jpg

      

    En dehors du challenge, je reste sur ma PAL actuelle

    couv16801811.jpg couv31315904.jpg couv38949982.jpg

    couv49699084.jpg couv55623222.jpg couv66429892.jpg

    eve dallas 19.jpg eve dallas 20.jpg La renaissance de Pemberley.jpg


    Et vous? Que lisez-vous?

  • Premières lignes #35

    Premières lignes.jpg

    Premières lignes est un rendez-vous livresque mis en place par Aurélia du blog Ma lecturothèqueLa liste des participants est répertoriée sur son blog (Si ce n’est que son rdv est le dimanche et que je mettrai le mien en ligne chaque samedi).
    Le principe est de, chaque semaine, vous faire découvrir un livre en vous en livrant les premières lignes.
    Pour ma part, j’ai décidé de vous faire découvrir mes coups de cœurs !

     

    Cette semaine, je vous présente Hate list de Jennifer Brown dont vous pouvez lire ma chronique ICI.

    hate list.jpg

    [Extrait du Sun-Tribune du comté de Garvin, 3 mai 2008, Angela Dash, envoyée spéciale]

    Les enquêteurs chargés d’identifier les victimes de la tuerie qui a eu lieu vendredi matin dans la cafétéria du lycée de Garvin, cafétéria connue sous le nom du « Foyer », avouent avoir découvert une scène particulièrement « lugubre ».
    « Nous avons des équipes sur place qui inspectent le moindre détail, affirme le sergent Pam Marone. Nous commençons à avoir une idée précise de ce qui s’est passé hier matin. Ça n’a pas été facile. Certains de nos officiers les plus aguerris ont été très secoués en arrivant sur place. C’est une tragédie épouvantable. »
    La tuerie, déclenchée au moment où les élèves se préparaient pour le premier cours de la journée, a fait au moins six morts parmi eux, et un nombre important de blessés.
    Valérie Leftman, âgée de seize ans, fut la dernière victime visée avant que Nick Levil, le tueur présumé, ne retourne son arme contre lui.
    Touchée en pleine cuisse et à bout portant, Leftman a dû subir des soins chirurgicaux importants en raison de la gravité de ses blessures. L’hôpital du comté de Garvin estime qu’elle fait partie des personnes qui sont « dans un état critique ».
    « Elle saignait énormément, a précisé un médecin urgentiste à nos envoyés spéciaux. Il a dû toucher l’artère. »
    « Elle a beaucoup de chance, a renchéri une infirmière travaillant aux urgences. Elle va sans doute survivre, mais nous sommes obligés d’être très vigilants. Surtout vu le nombre de personnes qui souhaitent l’interroger. »
    Les rapports des témoins du massacre varient. Certains affirment que Leftman est une victime, d’autres une héroïne, d’autres encore prétendent qu’elle était impliquée dans le projet de Levil d’éliminer certains élèves qu’ils ne supportaient pas.
    À en croire le témoignage de Jane Keller, qui a vu de ses propres yeux le massacre, Levil aurait tiré sur Leftman accidentellement. « J’ai l’impression qu’elle a trébuché sur quelque chose mais je n’en suis pas complètement sûre, a-t-elle confié à nos envoyés. Tout ce que je sais c’est qu’après, tout est allé très vite. Et quand elle s’est écroulée sur lui, certains en ont profité pour fuir. »
    La police enquête pour savoir si le coup tiré sur Leftman était accidentel ou si c’est un double suicide qui aurait mal tourné.
    Des premières sources semblent indiquer que Leftman et Levil avaient soigneusement organisé leur suicide ; d’autres témoins, proches du couple, ajoutent qu’ils parlaient aussi d’homicide, d’où les doutes de la gendarmerie qui s’interroge pour savoir si la tuerie de Garvin n’aurait pas des causes plus profondes.
    « Ils parlaient souvent de la mort, affirme Mason Markum, un ami proche de Leftman et Levil. Nick en parlait plus souvent que Valérie, mais quand même, elle aussi y faisait allusion. On pensait que c’était une espèce de jeu entre eux, mais j’imagine qu’ils ne plaisantaient pas. J’ai du mal à croire qu’ils étaient sérieux. C’est fou, il y a trois heures encore je discutais avec Nick et il ne m’en a pas dit un mot. Pas un. »
    Que les blessures de Leftman soient intentionnelles ou non, il fait peu de doute dans l’esprit de la gendarmerie que Nick Levil avait prévu de se suicider après avoir tué une demi-douzaine d’élèves du lycée de Garvin.
    « Des témoins présents au moment de la fusillade affirment qu’après avoir tiré sur Leftman il a pointé son fusil sur sa tempe avant d’appuyer sur la gâchette », confirme Marone. Levil a été déclaré mort sur les lieux du crime.
    « C’était un soulagement, avoue Keller. Certains gamins ont poussé des cris de joie, ce qui est à mon avis une erreur. En même temps je comprends leur réaction. C’était franchement terrifiant. »
    La gendarmerie du comté de Garvin enquête pour savoir dans quelle mesure Leftman est impliquée dans la tuerie. La famille de la jeune fille a refusé d’émettre le moindre commentaire ; de son côté, la gendarmerie se contente de répéter qu’elle est « impatiente » d’avoir un entretien avec la jeune fille.

     

    Alors, tentés?