Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Selene raconte... - Page 2

  • Bilan des films de l'année 2017

    faire-le-bilan-2013-580x333__npomel.jpg

     

    Je vois toujours nettement moins de films que ce que je lis de livres, mais depuis que je prévois en fin de mois les films que j'ai envie de voir le mois suivant, je commence à trouver un bon rythme. Je fais ça depuis seulement 3 ou 4 mois, alors ça ne se voit pas encore sur l total annuel, mais j'espère continuer à ce rythme en 2018!
    Comme les années précédentes, je commence par vous donner la liste des films que j'ai vu, puis je vous direz quels sont ceux qui m'ont déçus et quels sont ceux pour lesquels j'ai eu des coups de cœur. Quand un film n'est dans aucune des deux catégories, c'est qu'il était bien, même parfois très bien, mais que ce n'était pas un coup de cœur!

     

    01 - 50 nuances de Grey
    02 - Je suis à vous tout de suite
    03 - Jeanne Poisson, Marquise de Pompadour
    04 - Chicago
    05 - Argo
    06 - Bad moms
    07 - Post Grad
    08 - Madame Bovary
    09 - Les animaux fantastiques
    10 - Nos étoiles contraires
    11 - Miss Peregrine et les enfants particuliers
    12 - Le Bon Gros Géant
    13 - Le chasseur et la reine des glaces
    14 - Le choc des titans
    15 - La colère des titans
    16 - Oups, j'ai raté l'arche
    17 - Independance day: Resurgence
    18 - Ricki and the flash
    19 - A nous quatre
    20 - Fanfan la Tulipe
    21 - Vaiana
    22 - Faut pas lui dire
    23 - La légende de Tarzan
    24 - La Belle et la Bête
    25 - Premier contact
    26 - Telle mère, telle fille
    27 - 50 nuances plus sombres
    28 - Alice de l'autre côté du miroir
    29 - We need to talk about Kevin
    30 - Contre-enquête
    31 - Ca
    32 - Igor
    33 - Fashion victim
    34 - Au cœur de l'océan
    35 - Troie
    36 - Le monde de Dory
    37 - De l'eau pour les éléphants
    38 - Avatar
    39 - Un mariage de rêve
    40 - Neverland
    41 - Un automne à New York
    42 - Je reste
    43 - I, Frankenstein
     

    Pas aimé du tout.jpg

    Cette année, j'ai eu la chance de ne pas tomber sur des films que j'ai détesté. Il y a eu du moins bon, certes, mais aucun que j'ai regretté d'avoir vu!

     

    Coup de coeur.jpg

    Jeanne Poisson marquise de pompadour affiche.jpg

    Les animaux fantastiques affiche.jpg

    oups j'ai raté l'arche affiche.jpg

    Fanfan Affiche.jpg

    Vaiana Affiche.jpg

    Le monde de Dory affiche.jpg

    Un mariage de rêve affiche.jpg


    La plupart de ces films sont chroniqués sur le blog (et si ce n'est pas le cas, ça ne saurait tarder). Je vous souhaite de bons films pour 2018

     

  • C'est lundi que lisez vous? #139

    c'est lundi que lisez vous.png

    Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

     

    Il s'agit de répondre à trois questions:

    Qu'ai-je lu la semaine passée?
    Que suis-je en train de lire?
    Que lirai-je après?

     

    lectures de la semaine passée.jpg

    Avec les fêtes et surtout le jour de noël et le jour de l'an qui sont tombés des lundi, on n'a pas eu de "c'est lundi" depuis pas moins de trois semaines!
    Donc nous allons rattraper tout ça!
    Je vais donc vous mettre mes lectures de ces trois dernières semaines, en commençant par les lectures de Décembre!

     

    L'exécutrice 6.jpg Je ne t'oublierai pas.jpg La comptine des coupables.jpg la dernière carte.jpg Mercy Thompson 10.jpg la gouvernante.jpg calendar girl janvier.jpg calendar girl février.jpg

     

    En janvier, comme je l'ai déjà dis, j'ai l'intention de faire un mois de contes, c'est à dire un moins consacré aux contes, revisites de contes ou encore roman inspiré d'un conte. Mais avant d'attaquer vraiment ce mois de janvier, j'ai consacré le premier jour à terminer un livre que j'aurais du finir, en lecture commune, pour le 10 décembre. Oui, j'étais un poil en retard!

    Harry Potter 7.jpg

    Et donc depuis le 2 janvier et, si tout se passe bien, jusqu'au 31, il n'y aura plus que des contes, des revisites de contes ou des inspirations de contes dans mes "c'est lundi" et j'ai commencé ma première semaine de janvier avec ceux-ci:

     

     Au bois dormant.jpg contes de fée pour héroïnes d'aujourd'hui.jpg Ils vécurent heureux, eurent beaucoup d'enfants et puis....jpg      miroir miroir.jpg Un bel âge pour mourir.jpg

     

     

    lecture en cours.jpg

    La mythologie.jpg

     

    mes prochaines lectures.jpg

    Mois des contes 1.jpg

    Mois des contes 2.jpg

    Mois des contes 3.jpg

    Mois des contes 4.jpg

    Mois des contes 5.jpg

    Mois des contes 6.jpg

     

    Et vous? Que lisez-vous?

  • Le tiercé du samedi #140

    podium.jpg

    Rappel du principe: Chaque semaine, le samedi comme son nom l’indique, il conviendra de choisir les trois livres, le trio gagnant, correspondant au thème proposé.

    A la fin de chacun de ces Rendez-vous, j’indiquerai le thème de la semaine suivante.

    Ce Rendez-Vous Livresque a été inspiré de « The Saturday Awards Book » créé par l’Echos de mots, et qui n'existe plus aujourd'hui.

    Comme annoncé la semaine dernière, le thème d'aujourd'hui est:

    Les trois endroits principaux où vous achetez vos livres

     

    Si les livres que je vous présente vous intéressent, vous pouvez les achetez sur bookwitty en cliquant sur leur image. Je touche une petite commission sur les achats mais cela ne change rien au prix pour vous.

    Alors pour ma part, le trio gagnant est:

     

     

     coupe de bronze.jpg

    Priceminister

     

     

    Je ne suis pas une grande fan de livres d'occasion. Je préfère savoir que je suis la première à toucher les pages d'un livre. Mais parfois, je cherche un livre qui n'est plus tout jeune, un livre de mon enfance, la suite d'un bouquin qui n'a pas marché autant que les éditeurs l'aurait voulu, du coup je fouine souvent sur priceminister et j'y trouve souvent mon bonheur (j'attends un colis là d'ailleurs!)

     

     

     coupe d'argent.jpg

    Gibert Joseph

     

     

    Alors là en revanche, j'aime bien, vous y trouvez aussi bien du neuf que de l'occasion, mais alors uniquement par internet, hein. Non parce que sinon c'est l'antre de la perdition cet endroit. Et ne vous fiez pas à leurs sourires angéliques, parce que ce ne sont pas des employés, ce sont des suppôts du Démon (oui avec un D majuscule). Vous entrez là pour acheter un stylo, vous ressortez avec le stylo, puis toutes les couleurs existantes (même des que vous saviez pas qu'elles existaient), deux carnets, et 5 livres (parce qu'il faut repasser par les livres pour aller aux stylos et qu'y aller les yeux fermés, c'est pas évident!)
    Donc internet!

     

     

     coupe d'or.jpg

    Amazon

     

     

    Ben oui, que voulez vous. La chair est faible... et bien l'esprit aussi... Avoir autant de livres à portée de clic, à prix sympa (plus sympa que ces escrocs de la fnac) et avec des frais de ports qui nous donne envie d'élever une statue à Amazon (contrairement à ceux de cultura qui doivent avoir fait un deal pas très clair avec la poste)... Je ne peux pas résister... Bon ok, il faudrait que je résiste un poil plus, mais j'y travaille!



    Pour la semaine prochaine, le thème sera:Les trois maisons d’éditions les plus représentées dans votre bibliothèque

    Et n'hésitez pas à laisser en commentaire le lien vers votre propre tiercé du samedi!

  • Bilan de lecture de décembre 2017

    Bilan lecture.jpg

     

    En décembre, j'ai lu 16 livres pour un total de 6142 pages


    Ce mois-ci, je n'ai lu qu'un SP et ce n'était pas une grande réussite!

    Pour l'amour d'un terroriste.jpg

    Ensuite, même si je suis restée guidée par mes différents challenges, j'ai pioché dans mes lectures!
    Si vous désirez acheter ces livres, vous pouvez cliquer sur leur image. Vous serez alors redirigés sur bookwitty. Si vous achetez le livre par ce lien, je touche une petite commission. Cela ne change rien au prix! D'ailleurs, j'indique dans la fiche le prix auquel je l'ai acheté, mais si entre-temps une version poche est sortie, je vous mets le lien vers le format le moins cher (après à vous de voir!)

     

      avec tes yeux.jpg calendar girl janvier.jpg calendar girl février.jpg duelle.jpg étiquette et espionnage.jpg Je ne t'oublierai pas.jpg La comptine des coupables.jpg la dernière carte.jpg La couleur des sentiments.jpg la gouvernante.jpg le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steack hache.jpg l'échange.jpg L'exécutrice 6.jpg Mercy Thompson 10.jpg Phobos - T04 - Victor Dixen.jpg

     

    J'ai aussi vu 4 films

     

    I Frankenstein affiche.jpg Je reste affiche.jpg 

    Neverland.jpg Un automne à New York Affiche.jpg

     

    On attaque une nouvelle année, en espérant des bilans un peu plus conséquent! Je perds la main lol.
    Je vous dis donc au mois prochain pour le premier bilan de 2018!

  • [Livre] Pour l'amour d'un terroriste

    Pour l'amour d'un terroriste.jpg

    Résumé : Depuis quelques années maintenant, la montée croissante des attentats frappe le monde entier entrainant à chaque fois des dizaines de victimes. Des divergences d’opinions, des rivalités entre peuples ont toujours existés et persisteront encore. Cependant la violence des actes est de plus en plus importante, les moyens utilisés le sont également. La population doit vivre avec et se montrer plus forte que la haine. Un voisin, un ami, un conjoint, chacun peut basculer dans la violence très rapidement en se laissant guider par les nouvelles technologies qui véhiculent un tissu d’agressivité et de barbarie. Dans ce livre, un jeune homme au passé de délinquant, Benjamin, tombe sous l’emprise d’un individu puissant et radicalisé qu'il rencontre en prison, Abou. Lorsque le jeune homme prend conscience de la dangerosité de cette alliance, il est trop tard. Abou a des projets mortels pour le pays et Benjamin en sait trop. Dans cette spirale, il entraine celle qui deviendra sa compagne Sara, des proches, et des centaines de victimes. Sara est une surveillante pénitentiaire qui va tenter de lutter contre son attirance pour le détenu mais qui succombera à cette passion. Elle ira jusque braver les interdits de sa profession pour entretenir l'étincelle qui brille dans ses yeux. Cependant au début de leur idylle, Benjamin a un objectif bien différent. Une intrigue sentimentale mêlée au suspense d’un polar macabre caractérisent ce roman. De l’émotion, de la tristesse, de la douleur, de la colère, de la froideur, tout autant de sentiments qui viennent envahir le lecteur au fil de l’histoire. De multiples attentats, des blessés en nombre, une femme aveuglée par un amour qui va la dévaster, ...

     

    Auteur : Fanny Matthew

     

    Edition : Autoédition

     

    Genre : Drame

     

    Date de parution : 5 octobre 2017

     

    Prix moyen : 2€

     

    Mon avis : Ce livre a un gros point positif : son histoire. Le machiavélisme derrière la rencontre, à première vue fortuite, de Sara et de Ben, l’organisation de la cellule terroriste… tout cela est vraiment intéressant et donne une profondeur à l’histoire.
    Malheureusement, cette histoire n’est pas mise en valeur.
    Tout d’abord, la première chose qui m’a frappée, c’est le titre. « Pour l’amour d’un terroriste », ça fait vraiment romance Harlequin. J’ai failli refuser le livre à cause de ce titre. Il ne rend pas justice à l’histoire.
    Aux premières lignes de ma lecture, j’ai été très dérangée par le style. Je l’ai trouvé assez abrupt, factuel. J’avais l’impression de lire une chronique judiciaire plutôt qu’un roman, surtout au tout début lors de la présentation des personnages. J’aurais préféré les découvrir petit à petit, plutôt que cette biographie assénée d’entrée de jeu.
    De plus, définitivement, je trouve que le présent n’est pas du tout adapté au récit. A la rigueur dans les biographies, dans les documentaires romancés d’une période de l’histoire, mais pour un roman, je n’adhère pas. Mais ça, c’est vraiment une opinion très personnelle et ce qui me dérange dans l’utilisation du présent ne fera peut-être pas sourciller un autre lecteur.
    Ce style assez…rigide, dirai-je, à défaut d’un meilleur terme, m’a empêché d’entrer pleinement dans l’histoire et de m’attacher aux personnages.

    J’ai aussi trouvé que l’auteur a une tendance très nette à répéter le prénom de ses personnages. Plusieurs phrases d’affilées, et des phrases très courtes, qui plus est, commencent par Sara. Sara dit que, Sara pense, Sara…Sara… Parfois, une seule phrase pourrait en remplacer trois, avec quelques virgules, quelques pronoms, et une tournure différente.

    Au niveau de l’écriture elle-même, j’ai remarqué quelques coquilles (orthographe et conjugaison essentiellement), mais j’ai franchement vu pire.
    En revanche, souvent, trop souvent pour moi, j’ai dû arrêter ma lecture pour comprendre ce que l’auteur avait voulu dire. J’ai trouvé qu’il y avait un gros problème de vocabulaire, un mot étant souvent employé à la place d’un autre, ce qui change complètement le sens de la phrase et parfois fait qu’elle ne veut plus rien dire.
    Un exemple parmi tant d’autres ? A un moment, on parle d’un attentat. Dans l’énumération des actes qui doivent avoir lieu, je lis : « trois hommes se feront exploser à l’aide de ceintures dans des endroits stratégiques de ce monument après avoir essuyé un déluge de rafales sur ceux qu’ils qualifient de « mécréants ». »
    C’est précis et c’est réaliste. Le seul problème, c’est qu’essuyer une rafale de balles, cela veut dire la recevoir. Quand on est celui qui tire, on arrose, plutôt qu’on essuie. Donc : Après avoir arrosé d’un déluge de balles ceux qu’ils…
    Un autre ? « Ben sait qu’il va devoir engranger la vitesse supérieure. » Depuis quand on engrange une vitesse ? Des informations, des vivres, du grains, mais non, pas une vitesse. On peut passer à la vitesse supérieure, à la rigueur l’embrayer ou l’engager…
    Ce ne serait pas grave si c’était les seuls exemples, mais je suis tombée sur bon nombre de ce genre d’erreurs ou de méconnaissance du vocabulaire et ça a rendu ma lecture vraiment pénible.
    En résumé, je dirais que les idées sont là, le déroulé de l’histoire aussi. Il y a un énorme potentiel sur ce roman. Mais il nécessite un énorme travail de relecture, de réécriture et de correction.
    En l’état, je ne le recommande pas. Remanié, j’en parlerais certainement autour de moi.

     

    Un extrait : Benjamin, 32 ans, originaire de la métropole lilloise est un jeune délinquant au passé chargé de petits larcins. À l’adolescence, celui qui se fait appeler Ben quitte sa région natale pour s’installer avec ses parents en banlieue parisienne. Son dernier braquage lui vaut une condamnation à six mois de prison ferme qu’il passera à l’établissement pénitentiaire de Fresnes. Il purge sa peine, y fait la rencontre d’un autre détenu Abou, surnommé le guerrier, qui le prend sous son aile avant de l’amener à se convertir à l’islam. Les semaines passent et ce grand brun aux yeux noisette se réfugie dans la religion, celle qu’on lui a expliquée en prison. Les six mois s’écoulent, à sa sortie Ben a radicalement changé, il ne voit plus ses proches, sa famille l’évite de plus en plus. Il trouve refuge auprès du guerrier rencontré lors de son passage en prison. Ben a de l’admiration pour celui qui devient son mentor, il lui est totalement dévoué. Il finit par se radicaliser et tombe dans un islam extrémiste. Des projets sont en pourparlers autour de lui. Ben est alors chargé de recruter des jeunes sur le web, il passe des heures sur internet, diffuse des dizaines de vidéos faisant référence à l’État islamique et encourage ses lecteurs à se rebeller. Très vite, il fait parler de lui auprès des services de sécurité nationale et se voit de nouveau condamné. Le 03 janvier 2016 au tribunal de Paris, une condamnation pour incitation au terrorisme est prononcée à son encontre assortie d’une peine de prison ferme d’une année.

            C’est désormais un retour en prison pour Ben. Ce retour en détention qui bouleversera son existence et sera marqué par une rencontre, celle de Sara.

            Sara, jolie brune au regard pétillant, un petit bout de femme, sensible et attachante. Elle vient de fêter ses 25 ans. Sara est surveillante pénitentiaire à la prison de Fleury Mérogis. Rien ne la prédestinait à exercer ce métier, son bac ES en poche, elle décide de poursuivre son parcours à l’université de Tolbiac en filière Administration économique et sociale. Elle s’ennuie dans ce parcours, n’est pas très assidue et comprend que la vie active l’attend. Elle consulte les différents portails de concours de la fonction publique puis décide de passer celui de gardien de la paix – surveillant pénitentiaire. En juillet 2015, elle apprend avec joie être lauréate du concours, puis se dirige vers l’École nationale de l’administration pénitentiaire à Agen, où elle suivra une formation de huit mois. Sa formation en poche, elle rejoint les couloirs de Fleury. Ses journées sont rythmées par le même rituel, en premier lieu, l’appel. S’ensuit alors le balai quotidien des promenades, des activités, les rendez-vous à l’infirmerie, les parloirs, les repas, la distribution du courrier, les ateliers dans lesquels les détenus travaillent. Sara connaît l’ensemble des détenus qui se partagent l’aile ouest. Elle a toujours préféré ne pas connaitre la raison de détention de chacun d’entre eux et considère ainsi chacun des prisonniers de la même manière. Sara exerce son métier selon un rythme de 3 jours en prison suivi de 2 journées de repos

     

    Déçue 1 étoile.jpg

  • Mes sorties du mois #28

    janvier.jpg

    Chaque mois voit son lot de sorties, que ce soit en livres ou en films. 
    Chaque 1er mercredi du mois, je vous donnerai les sorties, parmi celles qui ont retenues mon attention.
    Voyons ce qui nous attend d'intéressant ce mois-ci!

     
    Que ce soit les livres ou les films, je vous laisse aller sur booknode ou allociné pour découvrir résumés et/ou bandes annonces.

     

    sorties du mois livres.jpg

    Les sorties grand format:

     

    blanche-1012020-264-432.jpgcouleurs-de-l-incendie-1007887-264-432.jpgdefaillances-1005029-264-432.jpg

     

    la-premiere-fois-qu-on-m-a-embrassee,-je-suis-morte-1000897-264-432.jpgle-choix-d-une-mere-1010726-264-432.jpg

     

    Les sorties poche:

     

    deep-winter-1000837-264-432.jpgle-feu-sous-la-glace-1003634-264-432.jpgle-jour-ou-ma-vie-a-vraiment-derape-959988-264-432.jpg

     

    l-enfant-de-mon-mari-897767-264-432.jpgles-contes-des-enfants-particuliers-848890-264-432.jpgt-en-souviens-tu,-mon-anais---1002516-264-432.jpg

     

    triste-amerique-1005481-264-432.jpgun-prince-charmant,-s-il-vous-plait---1003629-264-432.jpg

     

     

    sorties du mois films.jpg

     

    0242082.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 0499886.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 1075416.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

     

    1772950.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 3443617.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 3822773.png-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

     

     

    Et vous? Vous avez repéré des sorties intéressantes pour ce mois de janvier?

  • Mon Bullet Journal 2018

    Un peu partout, on voit parler du Bullet Journal. Un peu tout le monde donne des conseils pour s'organiser.
    Alors non, je ne vais pas vous donner des conseils, mais juste vous montrer mon Bullet journal qui a cela de particulier qu'il ne me sert que pour la lecture et le blog. 
    si j'y ajoute des info comme le temps, ou un tracker de sommeil ou encore de séries, je n'y mets rien concernant le travail, le ménage ou autres... La lecture, le blog, ce sont les maîtres mots de mon BuJo.

     

    Concernant le matériel, rien de bien particulier.
    Comme cahier, j'utilise un bête cahier Clairefontaine petit format à spirale, à petit carreaux sans marges, 180 pages et grammage à 90g/m².
    J'ai choisi ce cahier car je trouve les pages des cahiers "spéciaux" Bujo trop fin. Ici au moins, je peux écrire comme je veux, ça ne traverse pas!

    917c2d54-41ef-47a1-8583-807d6a2aec42.jpg


    Comme stylos, j'utilise des Staedtler dont les pointes vont de 0,05 à 0,8

    StaedtlerPigment.jpg

    J'utilise également de bêtes crayons de couleurs de marque Bic (ils sont bien parce qu'ils ont un corps légèrement flexible et que du coup quand ils tombent, la mine ne se casse pas en mille morceaux à l'intérieur), du papier calque, du masking tape cinéma, des petits tampons en forme de cœur et d'étoiles et c'est tout.

    Il n'est pas exclu que j'achète de petits trucs pour agrémenter mon Bujo, mais franchement, ce sera plus de la déco qu'autre chose, parce que j'ai tout ce qu'il me faut.

     

     

    Et maintenant, mon bébé (il est tout simple, tous les dessins sont réalisés à l'aide de papier calque, je suis incapable de dessiner un cactus à main levée, mais je l'aime!)

     

    Il se trouve que Décembre 2017 a terminé mon précédent journal et que du coup, je commence 2018 avec un BuJo tout neuf, ce qui veut également dire qu'il m'a fallut lui faire une page de garde.

    DSCF0857.JPG
    Oui, oui, je suis même pas capable de prendre des photos droites!

     

    Pour l'instant je n'ai préparé que le mois de janvier. Là encore, il y a une page de garde

    DSCF0859.JPG
    Alors si, en fait, j'ai fais les pancartes et les boules de neige à la main (ça se voit? oui je sais...)

     

    Ensuite, il me faut une vue d'ensemble du mois. J'y note les articles fixes, comme le tiercé du samedi, le "c'est lundi", les sorties du mois, le book haul, le bilan du mois. Je peux aussi y ajouter les jours où il y a des week end à 1000, des articles particuliers ou encore les périodes de vacances (où je vais pourvoir lire plus)

    DSCF0861.JPG

     

    Sur la page suivante, je note mes coups de cœur (à gauche celui de janvier, encore vide, à droite un des mois précédents pour vous montrer comment ça fait une fois rempli)

    DSCF0863.JPG


    Puis les films que je prévois de voir dans le mois. Ici c'est simple, quand le film est vu, je colorie l'étoile. Et il me reste de la place si j'ai envie de voir des films que je n'avais pas prévus

    DSCF0865.JPG
    En janvier, je fais un mois des contes. Ça se ressent dans les films prévus, hein?


    Après je note ma pal du mois, je note les livres que je veux lire (en général 2 ou 3 à la fois, histoire de pouvoir suivre mes envies) et quand le livre est lu, je le colorie (pareil, je vous met le modèle vierge et un modèle d'un mois précédent côte à côte)

    DSCF0866.JPG

     

    En face de ma PAL du mois, je note mes achats pour pouvoir faire mon book haul à la fin du mois sans devoir me fier à ma mémoire de truite

    DSCF0867.JPG


    Je tiens aussi un tracker de série (rapport à la mémoire de truite). Quand j'ai vu un épisode, je le colorie, comme ça je sais toujours ou j'en suis (sauf quand j'oublie de le colorier... oui bon...)

    DSCF0868.JPG


    Ensuite il y a deux pages que je ne fait que depuis décembre. Je vais les refaire sur janvier, mais je délibère encore pour les conserver ou non

    DSCF0876.JPG
    Pour la page Wish List, je vous ai mis celle de décembre pour que vous puissiez voir comment je veux la faire


    Ensuite vient ce qui parait-il s'appelle les daily view... (Moi j'appelle ça mon suivi journalier... mais chacun fait comme ça lui chante)
    Donc, pour janvier je tente un nouveau format:

    DSCF0871.JPG

     

    Alors pour le tracker de sommeil, vu que je dors très mal, j'ai un système couleur.
    Si je dors de 0 à 3h d'affilées, je mets en rouge.
    de 3h01 à 6h d'affilées, je mets en violet
    à partir de 6h, je mets en bleu
    Evidemment si je me réveille dans la nuit, le compteur repart de 0

    DSCF0877.JPG
    Ici par exemple j'ai dormi sans me réveiller de 1h du mat à 8h, j'ai donc réussi à entrer dans le bleu

     

    DSCF0878.JPG
    Là en revanche je me suis endormie à minuit et levée à 6h, mais je me suis réveillée à 2h et à 4h, comme je n'ai jamais dormi plus de 3h d'affilé, je suis restée dans le rouge.

     

    En voyant les jours ou je dors mal, et en comparant avec ma glycémie au réveil, ça peut aider à contrôler tout ça!

     

    Voilà, ça c'était mon bullet journal! J'ai deux autres carnets consacrés à mes lectures. Si vous voulez, je vous les présenterais une prochaine fois!!

     

    A très vite!

     

  • Bonne année!

    carte-de-voeux-de-bonne-année-91164540.jpg

    Bonne année à tous!

    Que 2018 soit plein de bonheur... et de lectures, bien sûr.


    En ce début d'année, je suis en train de préparer les bilans livres et films de l'année 2017, sans oublier les sorties de janvier! Du boulot en perspective!


    Le prochain "C'est lundi" aura lieu lundi prochain et présentera pas moins de 3 semaines de lecture (bon ok, avec les fêtes, on est pas dans la période où je lis le plus, ne vous attendez pas à un super-c'est-lundi.)

  • Le tiercé du samedi #139

    podium.jpg

     

    Rappel du principe: Chaque semaine, le samedi comme son nom l’indique, il conviendra de choisir les trois livres, le trio gagnant, correspondant au thème proposé.

    A la fin de chacun de ces Rendez-vous, j’indiquerai le thème de la semaine suivante.

    Ce Rendez-Vous Livresque a été inspiré de « The Saturday Awards Book » créé par l’Echos de mots, et qui n'existe plus aujourd'hui.

    Comme annoncé la semaine dernière, le thème d'aujourd'hui est:

    Vos trois livres préférés se passant à Noël

     

    Si les livres que je vous présente vous intéressent, vous pouvez les achetez sur bookwitty en cliquant sur leur image. Je touche une petite commission sur les achats mais cela ne change rien au prix pour vous.

    Alors pour ma part, le trio gagnant est:

     

     

     coupe de bronze.jpg

    Noël sanglant

     

     

    noel sanglant.jpg

    Un thriller glaçant se passant en pleine période de noël. Bien sûr, quiconque aura eu une éducation catholique devinera très vite les sombres desseins du tueurs (peut être même dès le quatrième de couverture si vous tombez sur la même que la mienne) mais je vous rassure, cela n'enlève rien à l'intérêt de l'histoire qui demeure toute aussi prenante et haletante!

     

     

     coupe d'argent.jpg

    Le père Noël assassiné

     

     

     

    le pere noel assassine.jpg

    Âmes sensibles s'abstenir. J'ai frôlé l'attaque dans les premières pages parce que je n'étais pas prévenue (Vibration littéraire dira que oui, mais je persiste, elle n'avait pas été assez claire). Mais c'est une super histoire que je ne peux recommander! Juste gardez la lumière allumée! Et si vous avez un chat, enfermez le le temps des premiers chapitres... conseil d'amie!

     

     

     coupe d'or.jpg

    La véritable histoire de Noël

     

     

    la veritable histoire de noel.jpg

    Je n'ai pas arrêtée de pleurer dans ce livre. Il y a une telle émotion. Il est vraiment d'une beauté exceptionnelle. Je le recommande à tout le monde, quel que soit l'âge! J'ai tellement aimé les livres que je ne trouve pas de mots assez forts pour en parler.

     

    Pour la semaine prochaine, le thème sera: Les trois endroits principaux où vous achetez vos livres

    Et n'hésitez pas à laisser en commentaire le lien vers votre propre tiercé du samedi!

  • [Film] Un mariage de rêve

    Un mariage de rêve affiche.jpg

    Titre original : Easy Virtue

     

    Réalisé par : Stephan Elliott

     

    Date de sortie : 06 mai 2009

     

    Genre : Comédie sentimentale

     

    Pays d’origine : Canada, Royaume-Uni

     

    Durée : 1h36

     

    Casting : Jessica Biel, Ben Barnes, Kristin Scott Thomas, Colin Firth, Kimberley Nixon, Katherine Parkinson, Kris Marshall, Christian Brassington…

     

    Résumé : Les années 20 avaient rugi... les années 30 devaient swinguer !

    John Whittaker, jeune Anglais de bonne famille, tombe fou amoureux de Larita, superbe aventurière américaine. Il l'épouse sur le champ et la ramène dans le manoir de ses parents. Si Mr Whittaker n'est pas insensible au charme de sa belle-fille, l'allergie est instantanée chez Mrs Whittaker.

     

    Mon avis : La première chose, et après promis j’arrête avec ça (du moins pour ce film, je ne promets rien pour les autres) : C’EST QUOI CE TITRE ????
    Expliquez-moi un peu comment on est passé d’Easy vertue (petite vertu) à Un mariage de rêve ?
    Enfin, moi je dis ça…
    A part cet insignifiant (mais Ô combien énervant… oui oui, j’arrête) petit détail, le film est une vraie pépite.
    Déjà les acteurs sont vraiment géniaux. Bon évidement je ne parle pas de Colin Firth ou de Kristin Scott-Thomas, eux, on savait déjà qu’ils étaient géniaux, mais Jessica Biel a été une heureuse surprise. Elle campe l’américaine, féministe avant l’heure, refusant de se plier à des traditions ridicules, aux prises avec une famille anglaise que la matriarche dirige d’une main de fer, avec beaucoup de justesse.

    Un mariage de rêve larita.jpg

    Ses seuls alliés sont bien faibles face à la sèche et acariâtre Veronica Whitaker interprétée par une Kristin Scott-Thomas quasiment méconnaissable :

    Un mariage de rêve veronica.jpg

    Il s’agit du jardinier, qu’on voit peu, du majordome très pince sans rire (Kris Marshall)

    Un mariage de rêve furber.jpg

    et du père de famille (Colin Firth), un homme lassé de tout, qui ne parvient pas à pardonner, ni à se pardonner d’ailleurs, la mort de tant de jeune gens pendant la guerre, quatorze ans plus tôt.

    Un mariage de rêve jim.jpg

    Entre les piques de ces deux-là, le caractère épouvantable de Mme Whitaker qui frôle l’apoplexie à chaque fois que Larita ouvre la bouche, et le regard à la fois désabusé et amusé que porte sur l’affaire les amis et voisin Philippe et Sarah, on passe la quasi-totalité du film à rire.

    Un mariage de rêve Philippe et Sarah.jpg

    Quelques séquences d’émotions sont présentes, à la fois pour faire avancer l’histoire et pour reposer un peu nos côtes fragilisées par le rire.
    La scène du tango est en passe de devenir une scène culte. Non seulement la danse en elle-même est splendide, mais on sent bien tous les non-dits existants entre les différents protagonistes, on voit presque les rouages dans le cerveau de chacun d’eux qui conduit à la scène finale. Celle-ci n’aurait pas pu être différente dans être en totale contradiction avec les caractères de tous les personnages.
    La seule chose que je regrette est de ne pas pouvoir voir ce film en VO car il y a des expressions anglaises intraduisibles et je pense que malgré un fantastique travail de traduction, on y perd beaucoup.